L’éco-conduite au centre des intérêts des entreprises

L’éco-conduite au centre des intérêts  des entreprises

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à définir des chartes pour le respect de l’environnement et de l’homme. Parmi les exemples à citer, il y a les sociétés industrielles qui respectent des normes précises pour le rejet de leurs déchets, les sociétés informatiques qui incitent à ne pas imprimer les mails qu’en  cas de nécessité… Il y a également la considération de l’éco-conduite qui permet de limiter grandement impacts environnementaux des entreprises.

Les enjeux de l’éco-conduite pour les entreprises

Les sociétés qui privilégient la sauvegarde de l’environnement et de l’homme dans toutes leurs  activités sont bien accueillies  par les dirigeants, les partenaires potentiels et réels  mais  aussi  les consommateurs cibles. En ce qui concerne la considération de la conduite verte, les motivations des entreprises ne se limitent pas uniquement à l’entretien de leur réputation. Tout d’abord, les entreprises sont conscientes que la lutte contre la dégradation de l’environnement est l’affaire de tout un chacun. Nombreuses sont les entreprises qui font de leur mieux afin de mieux entretenir l’écologie. En outre, la valorisation de l’éco-conduite répond également à un souci économique. Les chauffeurs qui optent pour une conduite agressive réduisent la durée de vie des véhicules, détruisent les pneumatiques en très peu de temps et entrainent des dépenses importantes en carburant. Pour toutes ces raisons, les entreprises s’attèlent à donner à l’ensemble de leur personnel, et pas seulement aux chauffeurs, des formations en éco-conduite. En complément, des sociétés tendent à n’acheter que des voitures peu voraces en carburant afin de faire des économies en carburant.

Quand les entreprises valorisent les formations en éco-conduite

Les organismes qui proposent des formations en éco-conduite aux entreprises gagent en nombre. Les formations proposées ne prennent d’ailleurs pas beaucoup de temps aux salariés puisqu’ils ne durent que 4 heures, 6 heures ou une journée au maximum. Au cours d’une formation, les formateurs expliquent aux salariés l’importance  de recourir à une conduite éco-citoyenne lorsqu’ils sont au volant de leur propre voiture ou de celle de leur entreprise. L’usage d’un simulateur d’éco-conduite est également proposé aux salariés. Grâce à ce dispositif, ils apprennent rapidement les bases de la conduite verte comme l’importance de rouler à vitesse constante et de garder des  rapports de vitesses élevés, la nécessité d’utiliser le frein à moteur, l’usage d’un GPS pour repérer les endroits où il y a beaucoup d’embouteillages… La formation ne s’arrête pas à cette pratique en virtuel. Chaque salarié est convié à prendre le  volant et d’appliquer ses nouvelles compétences sur route. Un formateur qualifié l’assiste au cours de cet essai et tend à corriger les habitudes non conformes aux exigences de la conduite éco-citoyenne. Pour les salariés qui utilisent leur voiture pour cette pratique sur route, une mesure précise de l’économie de carburant est effectuée à la fin du cours. Ils peuvent ainsi constater les différences en termes d’économie de carburant entre la conduite agressive et la conduite éco-citoyenne. Par ailleurs, des organismes formateurs proposent un certificat d’économies d’énergie aux entreprises qui font suivre des cours de conduite écologique à l’ensemble de leur personnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>